En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
LogoEntete
Entete

Accueil > LITTÉRATURE > Romans et Nouvelles > Littérature étrangère > Fleishman a des ennuis
THÈMES

Mon Compte
Me Connecter



F.A.Q.

Contact

ebooks en anglais english

Fleishman a des ennuis

Taffy Brodesser-Akner

Calmann-Lévy
Format: ePub

Lire un extrait     Extrait long

Prix :
15,99

Ajouter au panier

«  Dans le premier roman de Taffy Brodesser-Akner, Fleishman a des  ennuis, Updike, Roth et Franzen ne sont pas juste des références, ils sont remis au goût du jour  ».
The New Yorker

Toby et Rachel, couple juif privilégié vivant dans les quartiers chics de Manhattan, se séparent. Après quinze ans de vie commune et deux enfants, ils ne parviennent plus à se comprendre. Pour Toby, simple médecin d’hôpital, c’est une forme de libération. Rachel était devenue agressive et méprisante avec sa carrière bien plus florissante que la sienne. Toby s’accommode donc assez bien de ce divorce, et de son nouveau célibat de quadra dans une ville qui foisonne de femmes célibataires.
Mais tout bascule quand Rachel disparaît littéralement de la circulation : elle ne vient pas chercher les enfants comme prévu pour les emmener en vacances et surtout, ne donne plus le moindre signe de vie. Toby se retrouve donc à devoir jongler entre les enfants, son métier très prenant et ses nombreuses conquêtes. Peu à peu, il endosse le rôle de la mère et du père tout en enchaînant des situations plus cocasses les unes que les autres. Plus attachant de page en page, on le quitte subitement vers la fin du roman pour découvrir le point de vue de Rachel, et la vérité sur sa disparition. Un revers de médaille plus qu’inattendu qui nous plonge dans une immense émotion.
Le roman d’un divorce à l’humour piquant irrésistible qui finit par nous embarquer dans une réflexion profonde sur l’égalité des sexes au sein du couple.

Ceux qui ont été intéressés par Fleishman a des ennuis ont aussi consulté :