En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
LogoEntete
Entete

Accueil > SAVOIRS > Essais > Actualité, Economie, Société > La médina ou l’autre ville résiliente
THÈMES

Mon Compte
Me Connecter



F.A.Q.

Contact

ebooks en anglais english

La médina ou l’autre ville résiliente

Mustafa Akalay Nasser

PUG
Format: ePub sans DRM

Lire un extrait     Extrait long

Prix :
Gratuit

Ajouter au panier
Un virus microscopique nous a mis à l’arrêt et à l’épreuve. À nous, urbanistes du Maroc et d’ailleurs, d’en faire notre miel. Le champ sémantique de la résilience s’est désormais étendu à l’urbanisme et pourrait toucher aujourd’hui la ville arabo-musulmane. Peut-on parler d’une médina résiliente ? Longtemps négligé, ce patrimoine urbain pourrait devenir un symbole de résilience face aux crises qui secouent un monde en mutation rapide. Le terrible épisode du coronavirus nous a offert un terrain d’observation toujours en cours et l’occasion d’un temps d’arrêt et de réflexion sur la fabrique de la ville. Vu de loin, on pourrait s’inquiéter pour la population de la médina en contact avec des milliers de touristes et de pèlerins venus du monde entier, dans un lacis de ruelles très étroites et d’échoppes serrées les unes des autres, où l’on imagine la distanciation physique bien difficile à respecter. Lors du confinement, nous nous sommes pourtant rendu compte que la médina de Fès, au nord-ouest du Maroc, ville à échelle humaine, paraissait s’être mieux adaptée que la ville nouvelle ou les quartiers périphériques.

Ceux qui ont été intéressés par La médina ou l’autre ville résiliente ont aussi consulté :